Publicité

Du sexe et de l'écologie

Maintenant que vous n’achetez plus n’importe quels fruits et légumes, que vous ne laissez plus couler l’eau du robinet, et que vous n’utilisez plus de produits polluants pour l’entretien de votre maison, il va falloir penser aux conséquences environnementales d’un gros câlin. Je me doutais bien que vous n’y penseriez pas alors je l’ai fait pour vous.

Vie saine et zen - Du sexe et de l'écologie

Faire l’amour, voilà un programme sympa, que l’on soit écolo ou pas.
"Être une bombe sexuelle au lit sans faire sauter la planète" est une des phrases mises en avant par l'association Greenpeace au moment de la sortie de son petit guide de la sexualité écologique, fin 2002. Et si Greenpeace s’est penché sur le problème, c’est bien parce que c’est un sujet sérieux !

Publicité

Je vais donc essayer de vous délivrer ce message d’amour avec le plus de précisions possible.

Contraception nécessaire pour le bien de la planète ?
Faire l’amour, c’est bien, mais ça peut, dans le meilleur des cas, rapporter des bébés. Si vous êtes dans l’optique d’agrandir la famille, super ! Mais voilà ce n’est pas toujours le cas.
Par ailleurs si nous nous mettions tous à faire des bébés dès que notre regard s’enflamme, la planète courrait à sa perte car la surpopulation a un impact direct sur l’environnement (surproduction, crise alimentaire, etc …) .
Donc j’insiste : PROTEGEZ VOUS !

La pilule féminiserait les poissons mâles
La pilule, c’est pratique, mais savez-vous ce que deviennent les hormones que vous avalez ? Elles finissent dans votre urine. Et où va votre pipi ? Dans l’eau des fleuves. Et qui la boit ? Les poissons. Ce qui entraîne un phénomène de féminisation chez les poissons mâles, vous imaginez bien que cela pose un réel problème quant aux capacités de reproduction de ces mêmes poissons.

Les préservatifs sont-ils écolos ?
Si l’on écarte les contraceptifs chimiques de synthèse, que reste-t-il ?
Les préservatifs. Ils ont un double avantage : un, ils permettent de décider d’avoir un bébé ou pas ; deux, ils protègent des MST, les maladies sexuellement transmissibles.
Les préservatifs les plus couramment utilisés sont en polyuréthane, très efficaces mais pas biodégradables.
Les préservatifs en latex, eux aussi, sont loin d’être naturels car le processus de fabrication comprend traitements et lavages chimiques dont les résidus de fabrication peuvent provoquer des irritations ou des allergies.
Il existe bien des préservatifs en boyau de mouton, très écolo, 100% naturel et biodégradable, mais je ne vous les conseillerais pas, ils sont capables de retenir votre future progéniture, mais pas les maladies !
Alors que reste-t-il vraiment ?

Préservatifs sûrs et non polluants, ça existe !
Des préservatifs en latex dont les différents traitements et lavages ont été effectués avec des produits naturels. Vous pouvez les acheter en pharmacie, dans les magasins bio ou encore sur le net. Ils sont généralement labellisés RFSU, une association suédoise pour l’éducation sexuelle comparable à notre MFPF, Mouvement Français pour le Planning Familial.
Les préservatifs RFSU sont contrôlés à trois reprises (après la fabrication, avant et après le conditionnement) suivant les exigences les plus sévères au monde :
- la limite du volume de gonflage est plus élevée que la norme européenne
- le test de gonflage est réalisé avant et après essai de vieillissement.
- le processus de vieillissement artificiel est 3,5 fois plus long que ne l'exige la norme européenne.
- RFSU procède également à des tests d'allongement après essai de vieillissement prolongé.

Pour trouver des préservatifs écolos, rendez vous sur les sites suivants : Escarboucle, Eco-sapiens et Neomansland.

Maintenant, vous ne pourrez plus dire "je ne savais pas !". Il existe bien évidemment d'autres modes de contraception (stérilet, diaphragme, spermicides, etc…), mais notons bien que seul le préservatif protège des maladies et permet de maîtriser l'arrivée de nouveaux bébés dans la famille avec le plus d'efficacité. A vous donc de trouver la solution qui vous correspond et de prendre du plaisir tout en respectant la planète.


                

La revue de presse

Pour prévenir rhume, grippe ou autres affections saisonnières il y a des aliments...

Bien au-delà des 8,2 % du vignoble cultivé en bio, les vins bio sont largement repr...

Aucune des protéines du quinoa n'est comparable à la gliadine du blé, la prot...

Des concentrations supérieures aux valeurs limites généralement admises comme...

Une augmentation de 20 % en 2015, en 2016 et peut-être en 2017 selon les évaluations...

"Talents de ferme" est un magasin de producteurs comme il en existe de plus en plus en...

Publicité