Publicité

Un coup de pinceau, oui mais du bio !

C'est bientôt la rentrée, et ces derniers jours de temps libre nous donnent très souvent envie de rafraichir un peu notre intérieur avant la reprise. Et bien évidemment, nous voulons du beau, du neuf, et du BIO !

Vie saine et zen - Un coup de pinceau, oui mais du bio !

Peindre écolo peut être un moyen de relooker son intérieur tout en respectant la nature. Alors en quoi la peinture bio est-elle meilleure que la peinture chimique, comment déchiffrer les étiquettes, et surtout comment la choisir ?

Publicité

En savoir plus

Quelques précautions

- L'eau de nettoyage des pinceaux doit être conservée dans un vieux récipient fermé. Ainsi, les produits toxiques ne seront pas déversés dans les canalisations et ne finiront pas dans nos rivières, puis dans nos estomacs.

- Pensons à porter des gants et des lunettes protectrices.

- Aérons la pièce à peindre, pendant et après l’usage.

- Eloignons animaux, enfants, femmes enceintes, personnes âgées et asthmatiques pour au moins une semaine.

Les effets nocifs de la peinture
Le danger des peintures chimiques vient des vapeurs qu'elles dégagent, et ce, même quand la peinture est sèche. En effet, elles continuent de libérer des Composés Organiques Volatils (COV) bien après son temps de séchage.

Les COV sont contenus dans les solvants des peintures. En s’évaporant dans l’atmosphère, ces solvants émettent des rejets polluants pour la couche d’ozone, et provoque, pour l'homme, une augmentation des risques de maladies respiratoires, d'irritations cutanées, de troubles de la digestion voire, à de forts taux d’expositions, des risques cancérigènes.

Fuir les produits dangereux
De nombreuses peintures utilisent des solvants, des éthers de glycol, du chlore, des composés aromatiques, du cadmium, du mercure et même de l'arsenic.
Notons tous ces vilains mots dans un coin de notre tête et fuyons-les !
Seul hic, les ingrédients et conservateurs qui entrent dans la composition du produit ne sont pas obligatoirement notés sur l'étiquette.

Les écolabels
Une peinture labélisée ne garantit pas l'exclusion totale des produits dangereux pour la santé. La fonction des écolabels est de réduire les impacts environnementaux de certains produits, et de limiter leur utilisation.
Par ailleurs, certaines marques de peintures ont pris le parti de ne pas être labellisées, pour cause de manque de rigueur des labels.

Méfions-nous des marques de peintures qui prétendent utiliser des produits naturels, mais qui à côté de cela ajoutent des solvants ! Elles surfent sur la vague du marketing vert pour vendre, mais leurs produits n'ont rien d'écologiques.

NF Environnement
L'écolabel français interdit entre autres la présence de métaux lourds tels que le plomb ou le mercure. Il garantit également la performance des produits (durabilité, résistance à l’eau pour les vernis, temps de séchage).
Attention, cet écolabel tolère un seuil de présence de substances dangereuses telles que les COV et les composés aromatiques responsables de la pollution de l’air !

L'écolabel européen
Plus strict que le précédent : le produit doit contenir une quantité de pigment blanc réduite, tout en continuant à garantir un recouvrement suffisant afin de limiter les émissions et rejets de déchets provenant de la production de pigments ; sa teneur en COV doit être inférieure à 30 g/l pour les peintures murales, et ne pas contenir de métaux lourds ou d’ingrédients toxiques pour la santé et l’environnement.

Laquelle choisir ?
Préférons les peintures acryliques dont le solvant est de l’eau, plutôt que les peintures synthétiques (la fameuse "glycéro") à l’huile.

L'acrylique est plus simple à appliquer, elle convient à tout type de support, est sans odeur et sèche rapidement. Les pinceaux et ustensiles sont lavables à l'eau. En revanche, elle n'est pas lessivable, et ne tient pas dans les pièces humides. Et pour éviter des produits nocifs non indiqués sur l'étiquette, choisissons nos peintures sans action fongique.

Les peintures bio
Avec un liant fait à base de ressources naturelles renouvelables telles que l’huile de ricin, les peintures bio sont souvent de meilleure qualité que les peintures chimiques.
Grâce à leur perméabilité à la vapeur d’eau qui leur permet de respirer, leur pouvoir de pénétration est fort et leur durée de vie plus longue.

Biodégradables et aussi faciles à poser que les peintures chimiques, leurs charges sur l’environnement et la santé sont minimes.

À quel prix ?
Notre porte-monnaie aime les peintures bio ! Pas plus chères que les chimiques, elles couvrent mieux les supports et sont plus rentables sur la durée.
Quant aux peintures naturelles que l’on fabrique soi-même, telles que celles à base de lait de chaux, elles ne coûtent presque rien et sont garanties écolos.

 



Commentaires

Peinture bio AURO

La peinture bio AURO est une peinture naturelle sans COV non toxique la plus renommée et la mieux évaluée dans les tests réalisés par OekoTest et d'autres instituts indépendants. Les peintures AURO ne contiennent aucune substance agressive ou nocive, ni solvant à base de pétrole, ni liants pétrochimiques. Les composants des peintures bio AURO sont extraits de la nature et peuvent être compostés après utilisation.
Une gamme complète de peintures écologiques AURO est disponible à la vente par internet chez ALTAVIC, http://www.altavic-bio.com.

La revue de presse

Le projet de loi a été adopté en première lecture par 314 voix contre...

La présidente d'Eau de Paris pousse un cri d'alarme : l'un des onze permis octroyé...

96,7 % des Français ont reçu à leur robinet une eau conforme aux critè...

Une information "réduite à une opération de marketing", des messages...

Marcher 1 heure par jour pourrait prévenir l’invalidité due à l'arthrose...

Les hommes ne pensent pas qu'au sexe : 43 % des hommes de 18 à 59 ans y pensent moins d'1...

Publicité