TOUS LES ARTICLES

"Tiens le plafond commence à s'écailler" pense-t-elle. "Est-ce que je vais arriver à la faire grimper au rideau ?" pense-t-il. Ennui, surmenage, angoisse, stratégie de performance… Il y a plein de raisons d'être ailleurs pendant qu'on fait l'amour. On pourrait avoir l'impression que ça ne se voit pas et que ça ne marche pas si mal. Mais, souvent sans s'en rendre compte, on expose le couple à certains dangers.

"Moi le mien, il n'aime que les frites !" ou "je n'arrive pas à lui faire manger des légumes…" ou encore "en dehors des pâtes rien à faire !…" Combien de fois a-t-on entendu ce genre de phrases ? Le problème c'est que, si on veut éveiller nos enfants aux plaisirs du goût, il faut s'y prendre très tôt…

"Réduisons vite nos déchets, ça déborde", nous dit l'Ademe (l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) à l'occasion de la Semaine de réduction des déchets. 
En bref : trier c'est bien, réduire c'est mieux. Quelques gestes simples suffisent… Mais la bonne volonté des citoyens doit être relayée par les industriels et une réglementation adaptée.

Sauvegarder la biodiversité, on le sait, est un devoir pour la planète mais surtout une chance pour nos papilles gustatives ! Depuis quelques années nous nous régalons avec les légumes anciens qui reviennent sur nos marchés : panais, crosnes, topinambour, rutabaga, romanesco, etc… On redécouvre maintenant les fruits oubliés et des vins issus de cépages rares sortent de leur cachette… Pourvu que des réglementations aberrantes ne nous gâchent pas notre plaisir !…

"Manger au moins 5 fruits et légumes par jour", cette mention fleurit partout, sur les publicités ou les emballages de produits agro-alimentaires. Qu'est-ce que ça veut dire exactement ? Pourquoi est-il intéressant de mettre en pratique ce conseil ? Pourquoi est-on réticent à le faire ?

Préparés sous forme de macérats avec des bourgeons d'arbres ou d'arbustes, les remèdes de gemmothérapie permettent de faire des cures intéressantes pour drainer et régénérer…

Les géobiologues décèlent dans nos habitations des réseaux de champs telluriques vibratoires dont les interactions auraient des effets sur le bien-être voire la santé humaine. Pour rééquilibrer ces champs vibratoires, il serait possible d'utiliser certaines formes architecturales.

Considérée comme onéreuse à capter, l’énergie géothermique n’en est pas moins une source de chaleur inépuisable pour la maison… Et très économique sur le long terme.

On peut vivre en paix avec les ondes électromagnétiques. Mais comme il y en a de plus en plus dans nos habitations, pour minimiser les risques, il convient de suivre un certain nombre de règles et d'éviter quelques fautes majeures…

On est de plus en plus conscient de ses effets néfastes sur notre santé et l'influence qu'il peut avoir sur notre comportement (agressivité, angoisse, dépression…) a également des conséquences sur nos proches, nos parents, nos amis. C'est clair, il est de plus en plus urgent d'apprendre à gérer son stress.