Comment s’y prendre pour convaincre une personne anti-masque d’en porter un ?

Comment s’y prendre pour convaincre une personne anti-masque d’en porter un ?

Éviter de laisser transparaître son anxiété voire sa peur, de montrer qu'on se sent outragé, de se mettre en colère, de juger la personne, de lui faire honte…

Autant d'attitudes contre-productives qui vont brouiller le message. Comme pour tout nouveau comportement, il faut dans certains cas négocier le port du masque, notamment si l'interlocuteur(trice) est dans le refus. Si l'on veut que la relation reste respectueuse et que les canaux de communication restent ouverts il est utile de faire preuve d'empathie, de comprendre et respecter les valeurs de l'autre, d'identifier celles qui sont communes.
Exemple : "je me rends compte qu’il est important pour vous de garder de la distance et un certain scepticisme vis-à-vis de la situation, et je suis tout à fait d’accord avec vous, d’autant que les preuves avancées par les scientifiques changent fréquemment. Cependant, étant donné qu’il est clairement établi que même certaines personnes jeunes et en bonne santé peuvent tomber gravement malades à cause de ce nouveau virus, pourrais-je vous demander de porter un masque pendant notre voyage ?".
Il peut être fructueux de demander à la personne les raisons pour lesquelles elle ne porte pas de masque, au lieu de lui donner l'ordre d’en porter un. Acquiescer jusqu’à un certain point peut s’avérer utile pour faire avancer la négociation : "moi aussi, tous ces contrôles sur nos vies me rendent fou et j’ai l’impression qu’un grand nombre d’entre eux n’ont aucun sens" pour arriver à la conclusion "mais s’il vous plaît, faites-moi une faveur et portez votre masque, ne serait-ce que dans ce train.".

 

Source : The Conversation, Claire Hooker - 07/09/20