Lesquels de nos organes sont les plus menacés par la canicule ?

Lesquels de nos organes sont les plus menacés par la canicule ?

Le plus vulnérable : le cerveau avec des risques de réaction inflammatoire systémique pouvant entraîner des lésions cérébrales irréversibles voire la mort…

Notre thermostat naturel est situé à la base du cerveau, dans l'hypothalamus. C'est là que se déclenche la réponse physiologique nécessaire en cas de variation importante de température, notamment la production de sueur. Cette dernière peut nécessiter jusqu'à 2 litres d'eau par heure en cas de chaleur extrême, d'où l'importance de boire pour remplir à nouveau le réservoir !

En cas de fortes températures, le système cardiovasculaire est l'un des premiers affectés. Pour se refroidir, le flux sanguin se déplace des organes centraux vers les organes périphériques (ce qui fait que, souvent, les gens rougissent). La perte d’eau par transpiration et la redistribution du flux sanguin provoquent une chute de la tension artérielle et, pour compenser, les battements du cœur s’accélèrent. En cas de forte perte d’eau, la tension artérielle peut même diminuer jusqu'à provoquer des évanouissements voire une insuffisance cardiaque.

Le cerveau est également touché : l’augmentation des températures perturbe la communication entre les cellules nerveuses et peut les endommager voire provoquer leur mort. La communication entre les cellules nerveuses et musculaires peut être perturbée, les voies cognitives dérégulées avec à la clé des altérations émotionnelles (augmentation de l'anxiété, des maux de tête, altération du jugement). La respiration joue le rôle de climatiseur naturel et refroidit le cerveau mais le système fait augmenter le pH sanguin.

L'intestin reçoit moins de sang, ce qui entrave son bon fonctionnement et peut provoquer nausées et vomissements. Les reins produisent moins d'urine qui se retrouve plus concentrée (de couleur plus brune). Sur la durée, en cas de déshydratation, le tissu rénal peut être endommagé et le reins ne plus fonctionner correctement.

Conseils simples : éviter les boissons contenant de l'alcool ou de la caféine (elles ont des effets déshydratants), boire de l'eau, se rafraîchir de temps en temps, éviter les températures les plus élevées et s’occuper de ceux qui sont les plus vulnérables.

 

Source : The Conversation, Pieter Vacamp – 13/06/22