Coronavirus : le port du masque de protection est-il une mesure efficace ?

Coronavirus : le port du masque de protection est-il une mesure efficace ?

Recommandé uniquement pour les malades et pendant quinze jours pour les personnes ayant séjourné dans les zones "à risque" : Chine, Singapour, Iran, Corée du Sud, Lombardie, Vénétie.

Nous n'avons pas à faire à un virus qui flotte dans l’air mais qui se transmet principalement par contact : les personnes éternuent, se mouchent et vous serrent la main.
Il y a deux sortes de masques :
- les masques chirurgicaux : peu efficaces pour se protéger, destinés aux malades pour éviter de contaminer leur entourage (à jeter dès qu'ils sont mouillés ou souillés) ;
- les masques de protection respiratoire (FFP = Filtering Facepiece Particules) : FFP1 (78 % des particules filtrées), FFP2 (92 %) et FFP3 (98 %).
Le masque FFP2 est la protection de référence en cas d’épidémie, préconisée pour les personnes à risque majeur d’exposition, comme les professionnels de santé au contact des malades. Sa durée de protection varie entre 3 et 8 heures.
Les pharmacies sont l'endroit le plus fiable pour se procurer un masque mais elles sont souvent en rupture de stock et les prix se sont envolés depuis le début de l'épidémie.

 

Source : Le Monde - 02/03/20