Les édulcorants pourraient augmenter le risque de cancers

Les édulcorants pourraient augmenter le risque de cancers

L'aspartame (E951) et l'acésulfame-K (E950) sont associés à un risque accru de cancers, notamment du sein.

C'est la conclusion d'une étude française réalisée auprès de plus de 100 000 personnes adultes. Sont concernés également les cancers liés à l'obésité : colorectaux, de l'estomac et de la prostate.
Conclusion : la suppression de certains édulcorants de l'alimentation pourrait réduire le risque de cancer.

Les édulcorants sont aujourd'hui largement utilisés, en particulier dans les sodas et de nombreux produits alimentaires. Cela fait longtemps que des études scientifiques ont établi un lien entre leur consommation excessive et des pathologies comme l'obésité, le diabète de type 2 ou les maladies cardiovasculaires. Mais concernant le cancer, seules des études sur l'animal avaient été réalisées.

Certains édulcorants d'origine naturelle, comme la stévia, le sirop de yacon ou le xylitol (un alcool de sucre naturel), semblent moins nocifs. La stévia serait intéressante pour contrôler le diabète et réduire la pression artérielle. Le xylitol pourrait soutenir le système immunitaire et la digestion.

D'autres édulcorants, comme l'aspartame, sont des produits de synthèse. Ce dernier se transforme en formaldéhyde lorsque le corps le digère et il "éteint" les gènes qui commandent le processus de protection contre le cancer. D'autres édulcorants comme la sucralose et la saccharine endommagent l'ADN. Par ailleurs les édulcorants peuvent avoir un effet déstabilisateur sur les bactéries de notre microbiote intestinal.

 

Source : The Conversation, James Brown – 03/04/22