Les jardiniers amateurs ont désormais le droit de vendre des semences paysannes

Les jardiniers amateurs ont désormais le droit de vendre des semences paysannes

Désormais les semences non-inscrites au catalogue officiel peuvent être vendues légalement aux jardiniers amateurs.

Votée par l'Assemblée nationale, la loi est parue au journal officiel le 11 juin dernier. C'est une bonne nouvelle pour la biodiversité dans la mesure où les semences "officielles" sont, la plupart du temps, la propriété de multinationales (Monsanto, Corteva ou Limagrain), le plus souvent de type "hybrides F1", non réutilisables au-delà d’une saison. C'est une victoire pour des organisations comme Réseau Semences Paysannes et l'association Kokopelli qui se battent depuis plusieurs années pour la reconnaissance des semences anciennes. Prochaine étape : la légalisation de ce commerce pour les professionnels de l'agriculture conventionnelle.

 

Source : We Demain, Morgane Russell-Salvan - 24/06/20