Marseille, Lyon, Bordeaux... Butin record et position de force pour les écologistes

Marseille, Lyon, Bordeaux... Butin record et position de force pour les écologistes

Une dizaine de villes de plus de 30 000 habitants passent au vert à l'occasion du second tour des élections municipales : des capitales régionales comme Lyon, Marseille, Strasbourg et Bordeaux mais aussi Besançon, Grenoble, Poitiers, Tours, Annecy, Givors et, en région parisienne, Colombes ou Savigny sur Orge.

Les sondages l'indiquaient : l'urgence climatique, l'environnement et la santé sont devenus les premières préoccupation des Français, un mouvement renforcé par la crise du Covid-19. La campagne des municipales s'est donc faite largement autour des espaces verts, des pistes cyclables et du bio dans les cantines. Mais l'ampleur de la "vague verte" a surpris. Aujourd'hui, EELV est en pôle position à gauche pour les régionales de l'an prochain voire pour la présidentielle de 2022. Il pourrait s'agir du début d'une nouvelle ère politique "où l'écologie s'érigerait en arbitre des grands débats économiques et sociaux".

 

Source : We Demain, Gérard Leclerc - 29/06/20