Un scandale d’État !

Un scandale d’État !

Pas un représentant de l'État et aucun grand média aux funérailles de Luc Montagnier, le 22 février dernier !

"Je tiens, ici, à vous faire part à la fois de mon émotion et du sentiment de honte face à l’absolue indifférence dont a fait preuve l’État français qui n’a même pas cru bon d’envoyer un simple représentant du ministère de la Recherche ou de la Santé."

Luc Montagnier entre au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) en 1960, où il devient plus tard directeur de recherche émérite. Il est professeur à l’Institut Pasteur où il dirige l’unité d’oncologie virale de 1972 à 2000. Il est également professeur et directeur du Centre de biologie moléculaire et cellulaire au Queens College de l’université de New York puis d’un institut de recherche à l’université Jiao-Tong de Shanghai. Il est membre de l’Académie des sciences et de l’Académie nationale de médecine.
En 1994, il lance le premier Sidaction aux côtés de Line Renaud.
En 2007, il prend publiquement la défense des infirmières bulgares, accusées en Libye d’avoir inoculé le virus du sida à leurs patients.
En 2008, il reçoit le prix Nobel de médecine avec Françoise Barré-Sinoussi pour la découverte du rétrovirus responsable du sida.

Chercheur hors norme, toujours en dehors des sentiers battus, il reprend les travaux de Jacques Benveniste et démontre que l’eau, même dénuée de molécules, peut conserver l’information et que cette information a des vertus thérapeutiques. Il jette ainsi les bases d’une objectivation scientifique de l'homéopathie.
"Luc Montagnier n’était pas "anti-vax" mais il s’est levé, comme je le fais moi-même, contre le fait qu’on n’aborde absolument pas les effets secondaires de ces injections d’ARN messager, qui stimulent dans l’organisme la synthèse d’une protéine étrangère et pro-inflammatoire dont il est impossible, à l’heure actuelle, de mesurer les risques à moyen et long terme."
Est-ce pour ces raisons qu'il a été traité de complotiste voire de sénile et traîné dans la boue par ses pairs et par la presse depuis une vingtaine d’années ?
Dans tous les cas, compte tenu de son parcours, le silence radio des grands médias et l'indifférence des autorités après son décès relèvent du pur scandale.

 

Source : La lettre du Dr Rueff, Dominique Rueff – 02/03/22