Covid-19 et hydroxychloroquine (Plaquénil°) : de nouvelles données, sans signal d'une efficacité

Covid-19 et hydroxychloroquine (Plaquénil°) : de nouvelles données, sans signal d'une efficacité

Pas d'effet antiviral démontré et 30 % des patients du groupe hydroxychloroquine ont connu des effets indésirables (contre 9 % des patients du groupe témoin).

C'est le résultat d'un essai clinique comparatif randomisé non aveugle analysé par la revue indépendante Prescrire. Cet essai a été effectué à Shanghai auprès de 150 patients hospitalisés en raison d'un Covid-19, âgés en moyenne de 46 ans et dont 55 % étaient des hommes. 1 % des patients étaient dans un état jugé grave. Le traitement était attribué par tirage au sort, mais sans procédure d'aveugle : d'un côté l'hydroxychloroquine, de l'autre des soins standard. La moitié des patients ont été suivis au moins 20 jours environ (maximum 33 jours). Le seul patient dont l'état de santé s'est aggravé faisait partie du groupe hydroxychloroquine.
Conclusion : "au 15 avril 2020, on ne connaît pas encore de traitement qui réduit le risque d'évolution vers un Covid-19 grave. Exposer les patients à l'hydroxychloroquine et à l'azithromycine augmente le risque d'effets indésirables cardiaques graves".

 

Source : Prescrire - 16/04/20