Le vaccin Pfizer associé avec un risque absolu faible mais réel de cardite

Le vaccin Pfizer associé avec un risque absolu faible mais réel de cardite

3,57 fois plus de risques de cardite après un vaccin Pfizer en comparaison avec des non-vaccinés.

C'est le résultat d'une étude effectuée sur environ 1 700 cas témoins à Hong Kong dont 160 personnes malades. Les chercheurs ont comparé le nombre de cardites (inflammations du cœur) chez les personnes ayant reçu le vaccin de Pfizer et chez celles ayant reçu celui de Coronovac (un vaccin vivant inactivé et adjuvanté).

Résultats : 20 cas de cardite dans le premier groupe et 7 dans le second. Le risque relatif de déclarer une cardite était 4,68 fois plus élevé chez les hommes avec le vaccin Pfizer que pour des non-vaccinés du même profil. 2,22 fois plus chez les femmes. En revanche aucune augmentation n'a été observée pour le vaccin de Coronavac.

Si le risque relatif est avéré, le risque absolu est très faible : 0,52 cas de cardite pour 100 000 doses de vaccin injectées. Par ailleurs aucun des 20 cas de cardite diagnostiqués n'a été mortel ou nécessité une prise en charge en réanimation.

 

Source : Futura Sciences, Julie Kern – 25/01/22