L’aloès : la reine des plantes

L’aloès : la reine des plantes

Symbole d'immortalité ou "magie du ciel", il offrirait la santé et la beauté. On utilise aujourd'hui l'aloès principalement pour ses propriétés digestives et dermatologiques. Il entre dans la fabrication de nombreux produits cosmétiques et on le trouve dans des compléments alimentaires.

Image

Sommaire

- Les différentes variétés d’aloès
- Le latex et le gel
- Le latex d'aloès : contre la constipation
- Le gel d'aloès : contre les brûlures
- De multiples présentations
- Choisir le pourcentage le plus fort

Dans l'Antiquité, on utilise le gel d'aloès pour traiter les infections de la peau et l'on connaît les propriétés laxatives de son latex.
À en croire la légende, Alexandre le Grand (356-323 av. JC) aurait emporté dans ses bagages, lors de chacune de ses campagnes, un stock de plants d’aloès afin de pouvoir soigner les plaies de ses soldats.

Au 20e siècle on découvre que sa pulpe peut aussi guérir les brûlures et on isole ses principaux éléments actifs. À la fin de la seconde guerre mondiale, les scientifiques sont frappés par son efficacité chez les survivants d’Hiroshima et Nagasaki qui ont soigné leur peau avec le gel interne des aloès et bu le jus préparé de façon spécifique.

Les différentes variétés d’aloès
Il existe plus de 3 000 espèces d’aloès, mais seules quelques-unes sont à usage médicinal :
- Aloe succotrina, à fleurs rouges, très apprécié autrefois,
- Aloe africana, jusqu'à récemment le plus répandu,
- Aloe vera barbadensis, aux feuilles vertes ou bleues selon la variété, qui a détrôné l'africana,
- Aloe ferox, comme le succotrina, sert traditionnellement pour la fabrication des extraits à base de latex (aloès pharmaceutique), mais dont on peut également employer le gel,
- Aloe saponaria largement consommé (cuisine, boissons et préparations médicinales) en Extrême-Orient,
- Aloe arborescens, aloès sauvage médicinal utilisé par les Russes et bien connu au Japon, au Portugal et au Brésil.

La plupart des aloès sont originaires d'Afrique, mais aujourd'hui la plante prospère partout où elle trouve les conditions climatiques propices : ensoleillement modéré, hygrométrie élevée et absence de gel.

Le latex et le gel
La plante produit deux différentes substances juteuses…

- Le latex (suc visqueux jaunâtre amer) se trouve dans les minuscules canaux de l'écorce. Il renferme de 20 % à 40 % d'anthranoïdes (principalement l'aloïne), des molécules aux effets laxatifs puissants.

- Le gel (suc épais transparent) se trouve au cœur des grosses feuilles. Il a des propriétés fortement émollientes (qui amollit et adoucit les tissus). Utilisé en soin sur la peau, on peut également l'ingérer par voie interne, en gélules ou en jus (boisson comprenant au moins 50 % de gel).

Le latex d'aloès : contre la constipation
Par voie interne, il est efficace contre la constipation occasionnelle.
Mais il ne doit pas faire l'objet d'un traitement régulier car il peut provoquer des polypes intestinaux et des troubles rénaux. Il peut également être irritant pour la peau et les muqueuses.

Le gel d'aloès : contre les brûlures
Par voie interne, il pourrait avoir une fonction hypoglycémiante intéressante notamment en cas de diabète.
Il permettrait d'améliorer la digestion des aliments, avec une fonction apéritive et une action tonifiante sur les intestins susceptible de régulariser un transit intestinal ralenti, mais sans action laxative proprement dite.

Par voie externe, il aurait une action sur l'herpès génital, le lichen plan, les lésions cutanées légères, les brûlures (1er et 2e degré), les engelures, les infections et inflammations cutanées.
On l'emploie en cosmétologie comme "régénérant" cutané.

De multiples présentations
On trouve l'aloès dans le commerce sous de nombreuses présentations.

- Gel d’Aloe vera : jus brut stabilisé et épaissi 10 à 40 fois. S’utilise uniquement en usage externe pour traiter certaines affections cutanées (acné, dermatite atypique, brûlures, coups de soleil, piqûres d’insectes…)

- Jus d’Aloe vera : les principales qualités d’un bon jus d’aloès sont l’absence d’eau de reconstitution, l’absence d’acide citrique, l’absence de conservateurs, l’emploi exclusifs de la pulpe entière et un certificat bio.

- Huile à l’Aloe vera : l'aloès ne contient aucun corps gras. Aussi, pour l’application externe, faut-il lui adjoindre un support gras qui permet aux principes actifs de se diffuser dans les tissus. Les huiles d’aloès dans le commerce sont souvent additionnées de parfums et conservateurs : à vérifier sur l'étiquette avant d’acheter.

- Teinture d’aloès : pulpe fraîche mélangée à de l’alcool à 70° selon un rapport de 1 à 10. S’utilise pour la préparation de bains de bouches, désinfectants ou après rasage pour calmer le feu du rasoir.

- Spray apaisant à L’Aloe vera : calme les douleurs en cas de blessures et brûlures. S’utilise aussi pour traiter les animaux (morsure, grattage etc.).

- Capsules d’Aloe vera : obtenues par déshydratation du gel ou à partir de pulpe entière lyophilisée.

- Dilutions homéopathiques et solutions injectables à base d’aloès fabriquées à partir de feuilles.

- Feuille fraîche d’Aloe vera : plus efficace que le gel. On coupe une feuille, on en retire la pulpe fraîche qu’on applique sur le derme. Une feuille d’aloès suffit pour 20 applications et coûte environ 20 €. Elle se conserve 4 semaines dans un endroit sec à température ambiante.

De multiples produits existent aujourd’hui dans le commerce incluant de l'aloès : crèmes de soin pour visage, corps et pieds, masques pour le visage, ampoules antirides et eaux pour le visage, protections solaires, bains de bouches et dentifrices, shampoings, rinçages et masques capillaires…

Choisir le pourcentage le plus fort
De nombreuses spécialités ne sont pas toujours irréprochables, même si elles affichent "aloés" en gros caractères sur leurs emballages.
Il faut donc s'assurer du pourcentage le plus fort possible de produit dans la composition de la spécialité, choisir toujours de la pulpe d'Aloe vera stabilisée comportant un pourcentage de pulpe se rapprochant le plus possible de 100 %. Mais attention ! La mention "Aloe vera 100 % stabilisée" signifie en fait que l'Aloe vera utilisé, quel que soit son pourcentage, même homéopathique, est stabilisé à 100 % !
Il est plus prudent de choisir un emballage mentionnant le label I.A.S.C. (International Aloe Science Concil) qui atteste que la spécialité concernée répond bien aux normes optimales de qualité.

Il faut éviter les produits dont la pulpe a été stabilisée à l'aide de conservateurs chimiques tels que benzoate de sodium (E211) ou sorbate de potassium (E202) ou par l’ajout d’acide citrique.

Enfin, la qualité d’un produit à base d’aloès dépend aussi de son conditionnement. Il vaut mieux éviter le plastique et préférer le verre teinté ou le verre opaque clair qui protègent le produit contre la lumière.

 

Sources :
Aloe Vera tous les bienfaits pour votre santé et votre beauté, Eva Helle, éditions Vigot Dr Donnadieu
L'aloès pour votre santé, Dr Yves Donadieu (de la Faculté de Médecine de Paris), Santéditions
Passeport Santé : Aloe Vera

 En savoir +

Remèdes et soins de beauté à base d’aloès

- Coups de soleil : le gel d'aloès empêche la formation de rougeurs et de cloques (pour les coups de soleil graves, il faut rapidement être suivi et traité médicalement).

- Brûlures, écorchures, piqûres d'insectes : onguent au gel stabilisé d'Aloe vera ou pulpe fraiche.

- Acné, dermatoses, séborrhée, herpès, rosacée, mycoses et boutons de fièvre : le gel stabilisé d'Aloe vera (avec faible pourcentage de substances amères), sans assécher, a un effet antiseptique.

- Plaies et infections de la peau : le gel d'aloès peut améliorer la guérison. Le gel de la feuille fraîche est ce qu'il y a de mieux.

- Lait nettoyant : mélanger 20 cl de gel d’Aloe vera avec 8 cl d’huile de germe de blé et une goutte d’huile essentielle de citron. Appliquer la lotion ainsi obtenue sur la peau, masser délicatement et rincer abondamment à l’eau tiède.

- Peeling à l’Aloe vera et au sel de l’Himalaya : peut s’avérer utile en cas de cellulite et d’excès de graisse sous-cutanée. Écraser un morceau de pulpe fraîche d’Aloe Vera et le mélanger avec du sel de l’Himalaya (1 cuillère à café de sel pour un morceau de pulpe). Appliquer la mixture ainsi obtenue sur les "zones à problèmes", masser en faisant des petits mouvements circulaires, puis laisser agir pendant 5 minutes. Rincer abondamment à l’eau tiède ou froide, sécher et passer un peu d’huile sur les parties traitées.

- Masque pour les lèvres : passer chaque soir un petit morceau de feuille fraîche sans huile sur les lèvres, puis les tamponner avec un peu de miel. En procédant ainsi quotidiennement, on aura les lèvres pulpeuses et bien irriguées.