La pollution plastique a atteint "toutes les parties des océans", alerte le WWF

La pollution plastique a atteint "toutes les parties des océans", alerte le WWF

Entre 19 et 23 millions de tonnes de plastiques arrivent chaque année dans les eaux de la planète, une bonne partie finissent en mer.

C'est l'estimation donnée par le WWF (Fonds mondial pour la nature) dans son dernier rapport sur les impacts de la pollution plastique sur les océans, la biodiversité et les écosystèmes marins. Et la contamination a atteint aujourd'hui "toutes les parties des océans, de la surface aux grands fonds marins, des pôles aux côtes des îles les plus isolées".

Les plastiques à usage unique constituent plus de 60 % de la pollution marine et se dégradent en devenant de plus en plus petits, jusqu’au "nanoplastique", d’une taille inférieure au micromètre (millième de millimètre).
Différentes études scientifiques ont testé des échantillons de la faune marine. Elles ont retrouvé du plastique dans 30 % des cabillauds, 17 % des harengs et de 69 à 74 % des oiseaux de mer.
"Nous atteignons un point de saturation pour les écosystèmes marins qui fait peser une menace non seulement sur des espèces données mais affecte tout l’écosystème."

Le WWF appelle l’ONU à démarrer rapidement des pourparlers en vue de l’élaboration d’un accord international sur le plastique. Le sujet devrait être abordé lors d’une réunion sur l’environnement, du 28 février au 2 mars, à Nairobi, au Kenya.

 

Source : Le Monde – 08/02/22