La noix de cajou : le cœur à l'envers

La noix de cajou : le cœur à l'envers

En accord avec la viande ou le poisson, les légumes ou les céréales, le sucré ou le salé, c'est l'un des meilleurs fruits oléagineux. Très riche en minéraux, avec sa grande variété de vitamines et ses acides gras majoritairement mono-insaturés, elle est très intéressante pour la santé.

Image

Sommaire

- Cousine de la pistache
- Du "bon" gras
- La choisir
- La conserver
- La déguster
- En huile ou en boisson

Originaire du Nord-est du Brésil, les portugais la font voyager au 16e siècle dans leurs colonies d'Afrique et d'Inde où elle devient au 20e siècle un aliment essentiel de la cuisine locale. Elle arrive aujourd’hui devant l'amande au premier rang de la production mondiale d'oléagineux.

Cousine de la pistache
Le petit arbre qui la produit, l'anacardier, est un cousin du manguier et du pistachier (qui donne les pistaches), tous de la famille des Anacardiacées.

La noix de cajou est l'amande de l'anacardier. En forme de haricot, elle se trouve dans une coque composée de deux coquilles. C'est en réalité un fruit qui se développe sous un pédoncule juteux et comestible qui ressemble à une pomme ou une poire et qu'on appelle "fruit cajou" ou "pomme de cajou".

Du "bon" gras
C'est l'un des oléagineux les moins riches en graisses. Ses lipides sont composés en majorité d'acides gras monoinsaturés. Elle est très riche en magnésium et cuivre, riche en phosphore, fer, zinc, manganèse. Elle contient également du sélénium, de la vitamine B1, B2, B5, B6, B9, E et K. Ses fibres alimentaires sont abondantes (3,3 %).

Comme tous les fruits à écale et oléagineux (pistache, amande, pacane, noix…), elle a des effets bénéfiques sur le taux de cholestérol, sur le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, de calculs biliaires et du cancer du colon chez la femme*.

La choisir
On la trouve décortiquée nature, en poudre, grillée ou salée, entière ou brisée, emballée ou en vrac.
Elle doit être saine et propre, sans moisissures ni rancissement.

La conserver
Plusieurs semaines dans une boîte hermétique au réfrigérateur ou dans un bocal au sec et à l'abri de la lumière, par exemple dans un placard.

La déguster
Grillée et salée, elle accompagne l'apéritif, seule ou mélangée avec des fruits secs et d'autres amandes. Sous cette forme elle contient 40 fois plus de sodium que nature. Attention à l'overdose de sel !

Nature, elle se déguste telle quelle, idéale en collation, par exemple pour le goûter, en compagnie d'autres fruits.
Elle est délicieuse dans les plats sautés, avec des légumes, des champignons, du gingembre, de l'oignon, de l'ail.

Très présente dans la cuisine asiatique, notamment indienne, elle accompagne de nombreux mets : terrines, tajines, currys, tartes, viandes, salades, légumes, riz, farces, chutneys, gâteaux, biscuits...
Elle fait partie des ingrédients indispensables au biryani indien, un riz basmati cuit au four façon pilaf, avec de la viande ou des crevettes, des noix de cajou, amandes, pistaches, raisins secs, oignons frits et plein d'épices (cannelle, cumin, gingembre frais, ail, macis, muscade, cardamome, piment fort, safran, grains de poivre). On peut le mouiller avec du yaourt ou de la crème fraîche.

Moulue, on peut mélanger la noix de cajou à de l'huile pour la tartiner comme du beurre, l'ajouter à des crèmes glacées ou du yaourt, la saupoudrer sur des salades ou des crudités, l'intégrer dans des pâtisseries…

En huile ou en boisson
On en fait une huile alimentaire qui coûte assez cher et qui sert plus souvent en cosmétologie et en pharmacologie.
Dans certains pays, on utilise la noix de cajou pour faire du jus ou du vin.

 

Sources :
*Passeport Santé : Noix de cajou
Wikipédia : Noix de cajou
**Le Grand Livre des Aliments Santé, Patricia Bargis, éditions Eyrolles
Larousse Gastronomique

 En savoir +

Fruit du pommier-acajou

Le mot "cajou" dérive de "acajou", venu de "acaïou" qui désigne en tupi (langue indigène d’Amérique du Sud) l’arbre qui produit les noix de cajou.
On nomme cet arbre "anacardier", "acajou à pommes" ou "pommier-acajou" pour le distinguer de son homonyme l'acajou, exploité pour son bois précieux.

La noix de cajou est appelée également "anacarde", du grec "ana-" et "kardia", signifiant "le cœur à l'envers" en référence à la forme de la "pomme de cajou", le faux fruit sous lequel elle se situe.

464 mg
de potassium
pour 100 g**

428 mg
de phosphore
pour 100 g**

267 mg
de magnésium
pour 100 g**